Top 4 des erreurs liées à l'outplacement

Découvrez les 4 erreurs que les organisations sont susceptibles de commettre lorsqu'elles proposent des services d'outplacement

CONSIDÉRER LES TALENTS D'UNE TOUTE NOUVELLE MANIÈRE

Laissez-nous vous aider à transformer votre capital humain en une véritable force

Contactez-nous

Erreur 1 - Offrir un accompagnement en cas de licenciement uniquement aux employés juniors

Nombreux sont ceux qui se demandent ce qu'un programme d'outplacement peut leur apporter, notamment les cadres supérieurs qui ont déjà une longue et belle carrière derrière eux et un réseau bien étoffé.  D'après notre expérience, la plupart des employés qui perdent involontairement leur emploi, quel que soit leur poste dans la hiérarchie de l'entreprise, se sentent vulnérables et anxieux à un moment donné.  Les cadres vivent souvent une période transitoire plus longue avant de prendre leurs nouvelles fonctions ou de changer d'orientation. Ils risquent donc de ressentir cette vulnérabilité plus longtemps, ce qui peut avoir une influence sur leur confiance en eux et les perturber. Un soutien efficace à la transition professionnelle peut aider les employés à tous les niveaux dans l'organisation à gérer ces sentiments efficacement et leur donner la confiance et la capacité de tracer leur futur parcours professionnel.

Erreur 2 - Supposer que si un employé a déjà eu recours à des services de transition de carrière par le passé, il n'en a plus besoin s'il perd à nouveau son emploi

Que ce soit la première fois qu'un employé perd involontairement son emploi ou la cinquième fois, les sentiments d'incertitude, de peur et d'anxiété qui accompagnent généralement un licenciement refont surface. Si l'on combine ces sentiments récurrents à un marché de l'emploi en perpétuel changement et à des objectifs personnels qui évoluent, il est évident que les employés peuvent tirer un grand profit de l'aide à la transition de carrière chaque fois qu'ils perdent leur emploi.

Erreur 3 - Ne pas proposer d'outplacement aux employés qui ne cherchent pas de nouvel emploi

L'outplacement ne sert pas uniquement à trouver un nouvel emploi. Près de 20 % des personnes licenciées choisissent non pas de retrouver un nouveau poste mais de se réorienter. Un bon prestataire de services d'outplacement aidera un employé en pleine réorientation à mettre en place un plan d'action solide et bien pensé pour lui permettre d'atteindre ses objectifs, qu'il s'agisse de nouvelles fonctions ou d'un changement radical de voie, par exemple, se lancer en tant qu'indépendant, prendre sa retraite, reprendre des études, suivre une formation ou faire une pause dans sa carrière.

Erreur 4 - Les employés qui n'ont pas perdu leur emploi pendant la restructuration de l'entreprise n'ont pas besoin de soutien

Très souvent, les employés qui restent sont tout aussi profondément touchés que ceux qui ont été licenciés suite à une restructuration de l'entreprise. Ces « survivants » passent par toute une série d'émotions, comme le soulagement, la culpabilité, la jalousie et l'amertume.

Par ailleurs, ces survivants peuvent se sentir vulnérables, démotivés et anxieux, ce qui a un impact non négligeable sur les performances, les congés maladies et le sens des responsabilités.

Les bons prestataires d'outplacement proposent des programmes sur mesure qui s'adaptent aux besoins spécifiques des entreprises afin d'aider les « témoins » d'un changement à gérer efficacement les impacts professionnels et personnels d'un tel bouleversement et à renforcer la résilience.

 
Partager cet article