Transformation d'entreprise : mirage ou réalité ?

La transformation est plus qu'un mot tendance. Il s'agit d'un dispositif par lequel une entreprise se réinvente afin d'être en mesure de relever de nouveaux défis et de concrétiser une vision repensée de l'avenir.

Russell Deathridge
Penser à vos talents autrement

Laissez-nous faire de votre capital humain une vraie force

Contactez-nous

transformation

Les salariés d'une grande société européenne de services financiers se sont sentis trahis et déçus. Et pour cause.

Pendant plus d'un an, on leur a annoncé qu'une transformation digitale allait se produire et qu'elle allait radicalement changer leur vie professionnelle.

Les cadres discutaient sans cesse de la façon dont l'utilisation de nouvelles technologies allait rendre l'entreprise plus agile, plus productive et en fin de compte, plus rentable. La plupart des salariés étaient prudemment optimistes, d'autres étaient ouvertement enthousiastes.

Or, quelques mois plus tard, l'objet de la « transformation » avait changé.

Oubliées les nouvelles structures, politiques ou technologies. Même si un changement en profondeur était l'objectif initial affiché par l'entreprise, la réduction des effectifs devint l'unique priorité de cette initiative. Des milliers de salariés furent mis à la porte et ceux qui restaient étaient poussés à assumer des rôles et responsabilités supplémentaires.

Dès que les salariés ont pris conscience que l'entreprise n'avait pas tenu ses promesses de transformation, la culture s'est rapidement détériorée. Le travail a profondément ralenti en conséquence des conflits internes au sein de certaines équipes clés et entre celles-ci. Les maladies liées au stress devinrent une préoccupation majeure. Les niveaux d'engagement ont chuté vertigineusement et les démissions des meilleurs talents ont atteint des taux record.

Que cela implique l'adoption de nouvelles structures, méthodes de travail ou technologies, le terme « transformation » s'est profondément implanté dans le jargon de l’ entreprise moderne. Il existe toutefois une tendance croissante à réduire la notion de transformation à un simple mot tendance dénué de sens et employé à mauvais escient. Bien souvent, les entreprises échouent à définir une stratégie de transformation claire pour soutenir leurs objectifs.

Beaucoup d'entreprises commencent avec la conviction d'être sur le chemin de la transformation, un dispositif qui conduira à l'exécution de tâches entièrement nouvelles et à l'adoption de toutes nouvelles méthodes de travail par leurs collaborateurs, pour apprendre ensuite, en cours de processus, que ce qui se produit en réalité a beaucoup moins d'impact et de complexité que prévu.

Cela peut avoir un effet dévastateur sur les salariés, qui peuvent se sentir trahis si, au lieu de la transformation promise, ils subissent en réalité une banale réduction d’effectifs.

Une véritable transformation exige une stratégie holistique qui prend en compte à la fois les aspects opérationnels et humains. Pour obtenir la confiance et l'engagement des salariés, ceux-ci doivent être intégrés au dispositif. Si l'objectif principal est une simple réduction des coûts ou d’effectifs, le terme « transformation » n'a rien à faire dans la discussion.

Il est important de noter que nombre de transformations ratées s'expliquent non pas par des efforts délibérés de faussement présenter une initiative, mais plutôt par une incompréhension de l'ampleur du changement nécessaire pour remplir les critères d'une véritable transformation.

Face au besoin urgent de réduire ses coûts, une entreprise a dévoilé un « programme de transformation » décrit comme un dispositif visant à accroître l’efficience et à améliorer les méthodes de travail. Lors de la mise en œuvre du programme, il s'est toutefois avéré que l'unique priorité était de réduire les coûts en ne portant que très peu d'attention aux changements dans la culture d'entreprise ou à l'adoption de nouvelles méthodes de travail.

Les salariés, qui effectuaient toujours les mêmes tâches de la même façon, ont été extrêmement déçus. Nous avons vu de nombreuses entreprises lancer une « transformation digitale » qui s'est avérée n'être guère plus que l'introduction d'un nouveau système informatique. Même si cela peut représenter un gain net positif pour toute entreprise, le simple fait de changer de plateforme technologique, sans prendre la peine de faire évoluer les attributions des salariés ou leurs méthodes de travail, ne peut pas être considéré comme une transformation.

Comment savoir si vous vous embarquez dans un vrai processus de transformation ? Les entreprises qui ont mené à bien leurs promesses de transformation ont un certain nombre d'attributs en commun.

Remettez en question vos présomptions quant à savoir si vous lancez une véritable transformation ou peaufinez simplement vos dispositifs opérationnels. Les entreprises qui réussissent leur transformation comprennent la nécessité d'une stratégie intégrée pour atteindre les résultats souhaités, c'est-à-dire une stratégie qui prend en compte les dispositifs, les systèmes, les technologies et les collaborateurs à tous les niveaux de l'organisation. La transformation ne consiste pas simplement à atteindre des objectifs en fonction d'indicateurs clés de performance. La transformation est un dispositif par lequel une entreprise se réinvente et ses salariés acquièrent de nouveaux comportements et compétences afin que, tous ensemble, ils soient en mesure de relever de nouveaux défis et de concrétiser une vision repensée de l'avenir.

Encouragez vos salariés à vous dire ce qu'ils ressentent vraiment. Les entreprises qui réussissent leur transformation déploient des efforts colossaux pour obtenir les réactions et l'avis de leurs salariés sur le changement qu'ils sont sur le point de traverser. Connaître l'impact de la transformation sur les émotions de vos salariés vous aidera à mieux définir le dispositif à mettre en œuvre.

La transparence est un antidote contre la méfiance et la panique. Pour atteindre vos objectifs de transformation, vous devez avoir un objectif et une vision clairs de la façon d'y parvenir. Si une restructuration et une réduction d’effectifs sont vraiment nécessaires pour réduire les coûts, il est probablement préférable d'éviter de parler de transformation. S'il est impossible d'embarquer tous les membres de votre entreprise dans le processus de transformation, parce que vous devez couper dans vos effectifs ou vous doter de collaborateurs ayant des compétences différentes, faites-le savoir clairement et aidez vos salariés à se préparer au changement.

Même les transformations les plus difficiles, qui impliquent une réduction d’effectifs ou de profonds changements dans les profils de compétences, peuvent être présentées comme une démarche positive et progressiste, si elle est totalement comprise par les salariés.

Des discussions franches et ouvertes sur les objectifs de l'entreprise et sur les moyens d'y parvenir contribueront à susciter l'adhésion, même de la part de ceux qui ne pourront pas eux-mêmes faire partie de l'aventure.

Partager cet article

Vous souhaitez savoir comment renforcer la performance de votre entreprise ?

Nous pouvons vous aider à capitaliser sur vos opportunités Contactez-nous
Avec plus de 380 bureaux dans le monde, nous avons un emplacement près de chez vous. Voir nos bureaux