egalite femme homme

Pourquoi les principes intemporels survivent aux technologies éphémères

Ranjit de Sousa Article 1 min

Dans leur quête de nouvelles technologies et applications, de nombreuses entreprises peuvent perdre de vue les facteurs essentiels de la réussite de leurs équipes, tels que l'engagement des employés.

Quand je repense à l’année qui se termine, le Groupe UBS me vient immédiatement à l’esprit.

UBS est l’une des institutions financières les plus anciennes au monde et l’une de celles qui rencontrent le plus de succès. Fondée dans ma ville d'origine, Zurich, UBS a toujours été une entreprise avant-gardiste et un modèle d’innovation.

Cela ne m’a donc pas surpris qu’elle fasse partie des institutions financières qui ont lancé une solution d'allocation d'actifs automatisée à destination de leurs clients fortunés.  L’UBS Robo-Advisor a été lancé en 2016 avec de grandes attentes, dans un secteur qui connaissait déjà des ruptures majeures en raison de l’automatisation et de l’Intelligence Artificielle.

Cependant, moins de deux ans plus tard, l’UBS Robo-Advisor n’est plus.

UBS a mis fin à ce service au cours de l’année après avoir déterminé qu'il présentait un « potentiel limité à court terme ».  La technologie exclusive derrière Robo-Advisor a été vendue à une autre société. UBS n’a pas déclaré qu’elle tournait le dos aux solutions basées sur l’IA, mais prend le temps de réfléchir et de trouver une application correspondant davantage à sa clientèle.

Je suis convaincu que cette décision d’écarter l’allocation d’actifs automatisée démontre la maturité des dirigeants d’UBS.

Le secteur de la banque d’investissement a assurément rapidement évolué pour embrasser de nouvelles idées et technologies. Mais ce secteur étant confronté à des défis liés à la croissance, il est tout aussi important que ces banques fassent la promotion d'une culture « d’erreurs constructives ». 

Autrement dit, elles doivent trouver de nouvelles idées, technologies et voies à suivre. Et si les choses ne fonctionnent pas, elles doivent avoir le courage de prendre du recul et de réfléchir. Les entreprises qui ne peuvent pas tolérer les erreurs constructives finiront par tuer l’innovation et le progrès.

Bien que des milliards de dollars soient gérés, dans le monde entier, par des applications d’allocation d’actifs automatisées, ces dernières sont loin de constituer une solution parfaite. De nombreuses institutions financières sont prêtes à admettre que même si les robots-conseillers représentent une bonne source de conseils en investissement basiques pour les portefeuilles les moins complexes, ils ne sont pas adaptés à tous les investisseurs.

L’exemple d’UBS fait ressortir l’un des faits marquants de l’année pour moi : les risques croissants auxquels les entreprises sont confrontées lorsqu’elles tentent de faire la différence entre lubies technologiques et vraies solutions.

Plus que jamais, je pense que les chefs d’entreprise semblent motiver par la crainte de rater la prochaine grande vague technologique et de se laisser distancier par des concurrents qui auraient trouvé et déployé une sorte de solution miracle.

Étant donné que l’investissement initial dans cette technologie est vraiment énorme, et que les erreurs stratégiques peuvent avoir des conséquences désastreuses, la capacité à distinguer les solutions gagnantes des lubies est une des compétences les plus importantes pour les chefs d’entreprises aujourd'hui. Prendre précipitamment une mauvaise décision peut avoir des conséquences catastrophiques.

Heureusement, les chefs d’entreprise démontrent qu'ils sont capables de ne pas confondre les lubies avec les vraies solutions gagnantes dans d’autres domaines aussi, y compris d’éviter les montagnes russes émotionnelles qui ont entouré la question des crypto-monnaies.

Il y a tout juste un an, les crypto-monnaies tel que le Bitcoin étaient à la mode, et les entreprises de toutes sortes étaient en quête de moyens d’encaisser. Aujourd'hui, la plupart des analystes en investissement et des observateurs sont convaincus que la fièvre du Bitcoin est passée.

Axios, newsletter hautement estimée, a récemment indiqué qu'il y avait eu une chute abrupte dans l’utilisation de termes tels que « blockchain » ou « Bitcoin » lors des appels de fonds et présentations des cadres des entreprises cotées au S&P 500. D’après la théorie, il y avait tellement de battage médiatique autour des crypto-monnaies que la plupart des sociétés cotées en bourse voulaient que leurs investisseurs sachent qu’elles faisaient en sorte d’être à l’avant-garde d'une nouvelle technologie.

Au quatrième trimestre 2018 cependant, la ruée vers l’or crypto semblait décliner. Nombre des personnes et entreprises qui s’étaient précocement et souvent précipitées vers les crypto-monnaies connaissaient à présent des pertes énormes. « Beaucoup de bruit pour rien », a indiqué Axios.

Lors de mes déplacements à travers le monde pour m’entretenir avec nos clients et nos chefs d’entreprise venant d’un vaste éventail de secteurs, j’ai bien évidemment eu droit à mon lot de commentaires concernant l’IA et les crypto-monnaies. Il est difficile de ne pas se laisser entraîner par le battage médiatique et l'enthousiasme autour d’une technologie nouvelle qui n’est pas encore bien comprise.

Mais, chose intéressante, j’en ai également énormément entendu sur des questions qui sont très traditionnelles dans le domaine du capital humain, notamment sur l'engagement.

La grande majorité des régions du monde sont confrontées à une pénurie de talents critique. Les États-Unis connaissent toujours une pénurie historique de travailleurs qualifiés. En fait, l’U.S. Bureau of Labor Statistics signale que le nombre d’offres d’emploi est supérieur d’un million au nombre de personnes en recherche d’emploi. C’est une dynamique que nombre d’entre nous dans le monde de l’entreprise n’auraient jamais pensé avoir à affronter.

Quand je discute avec des chefs d’entreprise, j’entends de plus en plus souvent qu'ils ne parviennent pas à trouver les personnes qualifiées pour occuper les postes. Et qu’en conséquence, ils ont peur de laisser partir quiconque. Ils veulent savoir quoi faire pour fidéliser leurs meilleurs éléments à une époque où les talents sont mobiles, et où la demande de travailleurs qualifiés n’a jamais été aussi intense.

Autrement dit, ils veulent savoir comment entretenir l'engagement de leurs salariés. Non seulement conserver leurs talents, mais renforcer la productivité.

Il est révélateur que même à une époque où nous sommes obsédés par l’avenir de l’emploi et consacrons une grande partie de notre temps à discuter de la probabilité que les machines remplacent les êtres humains, nous essayons malgré tout de trouver les meilleurs moyens de susciter l'engagement de nos salariés.

Mon grand sujet de préoccupation, c’est que dans leur quête de nouvelles technologies et applications, de nombreuses entreprises peuvent perdre de vue les éléments essentiels qui garantissent le succès des effectifs, tel que l'engagement.

L'engagement est nécessaire pour créer des dirigeants efficaces, responsables et des effectifs productifs. Il ne se démode jamais, et même s’il y a en permanence de nouvelles théories et des pratiques mises à jour sur la façon de construire l'engagement, il n’existe aucun moyen de réussir sans des salariés engagés et motivés.

Les technologies apparaissent et disparaissent à une vitesse vertigineuse. Pour réussir, nous devons absolument être capables d’embrasser et de tester les technologies qui peuvent améliorer ce que nous faisons. Mais nous devons veiller à ne pas ignorer les principes fondamentaux, intemporels d’un monde du travail productif et qui réussit ; des principes tels que l'engagement et le leadership responsable.

 

Nous aidons les employés à effectuer une transition rapide et fructueuse vers de nouveaux emplois et de nouvelles perspectives de carrière dans votre entreprise ou auprès d'autres employeurs.

Avec des milliers d'emplois disponibles dans votre secteur, plus de 30 000 anciens clients qui réussissent à nos côtés et auprès des employeurs de votre communauté, nous vous offrons tout ce dont vous avez besoin pour trouver un emploi à votre goût.

« DÉMARRAGE » DU TEXTE RELATIF À 07 492 811 811

Vous possédez déjà un compte ?