egalite femme homme

Retail : les enjeux RH d’une transformation

Romain Raquillet Article

Nouveaux entrants, nouveaux moyens d’adresser les clients, nouvelles façons de travailler, nouveaux modèles économiques, le secteur de la distribution est traversé par un mouvement de transformation sans précédent.

Attendues et retardées certes depuis longtemps, ces évolutions arrivent et se déploient de manière plus rapide qu’anticipée à l’instar des grandes transformations technologiques, économiques et sociétales de ces dernières années.

Pour un secteur caractérisé avant tout par sa proximité avec ses clients et leurs modes de vie, l’adaptation est évidemment un enjeu majeur pour l’activité, les résultats économiques des acteurs et leur survie à moyen terme.

Si certaines enseignes ont pris une longueur d’avance dans le positionnement dans ce nouveau monde, grâce à leur agilité et à leur capacité de déploiement des innovations dans des délais très courts, il reste que, globalement, le modèle traditionnel est remis en cause et mis en danger par la pénétration des technologies et des évolutions des modes de consommation.

Magasins, entrepôts et sièges aucune activité n’échappe à ce changement de paradigme.

A titre d’exemple, les lieux de vente deviennent « Phygical ». Dans ces derniers les canaux de distribution (espace, catalogue, sites) convergent au service des clients et des vendeurs. Ils se proposent comme des lieux de vie pour proposer une expérience client différenciante permettant des actes d’achats individualisés et responsabilisés. Ils s’articulent plus étroitement avec leur environnement pour proposer plus de produits locaux, et contribuer au développement des territoires. La collecte, l’exploitation des données clients et marchés sont clés. Les entrepôts intègrent la préparation robotisée. 

La transformation du secteur « révolutionne » également les métiers de ce dernier.

Face à un consommateur « hyper informé » et en attente d’un service personnalisé le développement d’une compétence « conseil » chez le vendeur devient essentielle. Le développement du « self scanning » modifie le travail des hôtesses de caisse en les plaçant dans un rôle de superviseur où la gestion des conflits et le contrôle occupent une place centrale. Au-delà des préparateurs de course qui finalisent les ventes à distance, le développement du digital favorise l’apparition de nouveaux métiers : Web marketing, Géo marketing, Traffic manager…. L’évolution des organisations au sein de certains magasins, au-delà d’installer la polyvalence entre les différents rayons, réduit certains niveaux hiérarchiques et suppose de revoir les parcours de carrière au sein d’un univers où la logique « d’ascenseur social » était un vecteur d’attractivité.

Sur le plan RH, accompagner cette transformation implique la mise en place d’actions où d’anticipation des besoins en compétences, construction de programmes de « reskilling » ou d’upskilling », réorganisation des parcours de carrière, gestion des mobilités seront des éléments cœurs.

Mais pas que ! Car réussir cette transformation ne sera pas uniquement un enjeu de compétences ou de volume d’emploi maintenu.

Etre salarié d’une enseigne du commerce français implique une relation spécifique avec son employeur.

Les populations salariées les plus impactées par les transformations en cours sont certes souvent les plus fragiles, les moins formées et les plus dépendantes de leurs employeurs mais ce sont aussi leurs premiers clients.

Dans un mouvement de changement de comportement des consommateurs, l’image sociale ne peut être négligée. Elle est un facteur différenciant.

Pour les groupes du commerce, cette exigence est d’ailleurs renforcée dans la mesure où ils sont des acteurs majeurs des territoires sur lesquels ils sont présents.

L’enjeu pour ces derniers n’est pas « seulement » de réussir l’adaptation simultanée des effectifs, des compétences et du business, mais également de préserver et redynamiser leurs liens essentiels avec les territoires et la société française.

Communiquer ou afficher une exemplarité dans la manière de gérer leurs populations salariées quelle que soit l’importance des moyens financiers déployés sera clé pour la réussite de cette transformation majeure du secteur.

Ce qui n’est plus une difficulté pour des entreprises B2B (secteur informatique, industriel) devient un apprentissage nécessaire pour des acteurs en contact direct avec les consommateurs.

Accompagner le changement au niveau des établissements, des territoires mais aussi au niveau sociétal est le premier axe à investir pour réussir cette transformation sectorielle.

 

 

Nous aidons les employés à effectuer une transition rapide et fructueuse vers de nouveaux emplois et de nouvelles perspectives de carrière dans votre entreprise ou auprès d'autres employeurs.

Avec des milliers d'emplois disponibles dans votre secteur, plus de 30 000 anciens clients qui réussissent à nos côtés et auprès des employeurs de votre communauté, nous vous offrons tout ce dont vous avez besoin pour trouver un emploi à votre goût.

« DÉMARRAGE » DU TEXTE RELATIF À 07 492 811 811

Vous possédez déjà un compte ?