Retour aux articles

Recrutement dans le domaine informatique, comment trouver la perle rare ?

Des besoins conséquents de main d’œuvre associés à des difficultés à embaucher : le parcours menant au recrutement d’un nouveau talent n’est pas simple pour les entreprises qui souhaitent embaucher dans le domaine informatique. Un contexte qui les oblige à revoir leurs procédures de recrutements pour attirer et fidéliser ces nouveaux venus.

Une tendance toujours à la hausse concernant les embauches dans l’IT

Le domaine fait face à un paradoxe : les besoins en main d’œuvre sont nombreux mais les candidats demeurent particulièrement difficiles à dénicher !

Une étude menée en mars 2022 par la Dares annonce : “en 2030, il y aurait 115 000 postes d’ingénieurs de l’informatique en plus, soit une hausse de 26 % par rapport à 2019.” (1) Le besoin de main d’oeuvre dans l’informatique est donc une tendance de fond qui va largement se poursuivre dans les années à venir. D’ailleurs, on constate que la cybersécurité sera certainement particulièrement impactée par cette recherche de nouveaux talents étant donné que “le volume des offres d’emploi cadre exigeant des compétences dans le champ de la cybersécurité a quasiment doublé entre 2017 et 2021, passant de 3 650 à 7 000 offres.” (2)

Plus proche de nous, l’enquête de l’Apec publié en septembre 2022 nous apprend que “la reprise du marché de l’emploi cadre en 2021 a particulièrement profité aux cadres informaticiens. Ainsi, 59 000 cadres informaticiens ont été recrutés en 2021 (+34 % par rapport à l’année précédente), soit un niveau supérieur au niveau d’avant-crise et jamais atteint par le passé.” (3)

De nombreux besoins de recrutement et une difficulté à embaucher

Mais pourquoi cette demande si importante ? D’après l’Association pour l’emploi des cadres, cela s’explique par de nombreuses problématiques qui se développent au sein des entreprises, liées à l’informatique : cybersécurité, big data, dématérialisation ou encore transformation numérique et digitale. Malheureusement, les trois quarts des recruteurs du secteur des activités informatiques expriment qu’il est difficile de trouver des candidats adaptés au poste à pourvoir (4).

En bref, la proportion importante de besoins de recrutements dans le domaine, associée à des difficultés à embaucher sur ces postes génère un marché favorable aux candidats. L’enjeu est donc double pour les entreprises : réussir à recruter des talents, sur un marché plutôt pénurique mais aussi les fidéliser, face aux nombreuses autres opportunités qui s’offrent à eux.

Comment attirer les nouveaux talents

Ce constat étant établi, comment s’adresser à eux pour recruter ? Là encore, l’Apec nous apporte des éclairages intéressants. Selon une étude menée en décembre 2018 (5), les 3 premiers moyens cités qui ont permis le recrutement de cadres dans les activités informatiques sont les suivants :

  • La traditionnelle diffusion d’une offre, utilisée dans près de 9 recrutements sur 10,
  • La cooptation des salariés, un canal qui permet une approche directe des candidats, une pratique assez développée dans le domaine, et qui peut être associée à la “chasse” de talents notamment,
  • L’utilisation d’un ou plusieurs réseaux sociaux professionnels (linkedin, viadeo…), cette démarche est utilisée dans une proportion plus importante par les recruteurs des activités informatiques (dans 7 recrutements sur 10) que les autres domaines (1 recrutement sur 2 en moyenne).

Finalement, “les entreprises doivent se montrer créatives dans le sourcing, le recrutement et l’offre d’emploi pour trouver et attirer les candidat.e.s les plus prometteurs” (6)

Par ailleurs, au-delà du canal d’embauche, certains éléments sont importants à valoriser au cours du processus d’embauche afin d’attirer de nouveaux talents, à commencer par la rémunération, qui doit être attractive. Proposer également des conditions de travail flexibles : télétravail, temps partiel, peut constituer un argument de choix auprès des candidats. N’oubliez pas également d’argumenter sur la qualité des projets qui seront attribués et la proportion de travail en collaboration. Pourquoi pas mettre en avant les technologies nouvelles et innovantes utilisées dans l’entreprise ? Ce peut être un réel plus pour une cible qui y est sensible. Par ailleurs, n’hésitez pas à préciser quels sont les logiciels majeurs utilisés, les langages, protocoles, frameworks… cela donnera plus de billes au candidat pour se projeter.

> A lire aussi sur le sujet : Zoom sur les recrutements dans l’informatique et la recherche et développement

Enfin, pour accélérer les procédures de recrutement et trouver la perle rare, faites appel à un cabinet de recrutement ! Expertises locales et sectorielles, solutions de sourcing, communication autour de votre recrutement, prise en compte des soft skills dans les entretiens, évaluation : les experts RH écoutent attentivement vos besoins pour mieux y répondre. Une solution efficace pour trouver vos nouvelles recrues sur un marché tendu.

Recrutant sur tous niveaux de profils, nous mettons chez LHH Recruitment Solutions l’accent sur la réactivité et la qualité de notre prestation. Nous mettons à disposition des tests métiers et de personnalité permettant de sécuriser ces recrutements complexes et pour lesquels le temps est un facteur-clé. Pour embaucher vos futurs talents, contactez-nous.

(1) Projections France Stratégie/Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques, organisme appartenant au ministère du Travail), à partir des enquêtes Emploi (Insee) - Enquête DARES Quels métiers en 2030 ? , mars 2022
(2) Etude APEC, Cybersécurité, un marché de l’emploi cadre diversifié et de plus en plus porteur, janvier 2022
(3) Etude APEC, Marché de l’emploi cadre dans l’informatique : vers un nouveau record de recrutements ? , septembre 2022
(4) Etude APEC, Marché de l'emploi cadre dans les activités informatiques, décembre 2019
(5) Etude APEC, Le marché de l’emploi cadre dans les activités informatiques, décembre 2018
(6) Etude APEC, Recrutements dans les métiers de l’informatique et de la R&D, décembre 2021